Créer mon blog M'identifier

10 conseils de pro pour rédiger un bon CV

Le 25 mai 2016, 17:52 dans Vie professionnelle 0

Votre CV a pour objectif de présenter votre parcours professionnel de façon synthétique et percutante. Il est LA pièce centrale de votre candidature.

Sachez que lors du tri de CV des réponses à annonce un recruteur va passer 30 secondes sur votre CV…

30 secondes, c’est très court… autant vous dire qu’il vaut mieux que vos informations clés apparaissent tout de suite !

Il est fréquent qu’une annonce génère plus de 100 réponses. Cela ne veut pas dire que les 100 CV correspondent au profil recherché mais le recruteur devra ouvrir les 100 CV pour en choisir une petite dizaine à contacter par téléphone puis rencontrera en moyenne 3, 4 ou 5 candidats.

Cela vous aide-t-il à saisir l’importance de la bonne rédaction de votre CV ?

Voici 10 conseils simples pour rédiger votre CV :

1/ Un CV tient sur 1 page. Oui, même si vous avez 20 ans d’expérience professionnelle.

2/ Les informations qui doivent être visibles dans les 1ères secondes sont :

  • Prénom et nom ;
  • Age (s'il n’apparaît pas, il sera de toute façon calculé par rapport à la date de vos diplômes ou de votre première expérience professionnelle ou vous sera demandé dans un second temps dans un dossier de candidature – facilitez donc la tâche au recruteur) ;
  • Adresse (= lieu de résidence), téléphone et mail ;
  • Diplômes et dates d’obtention des diplômes ;
  • Nom de l’entreprise ou vous travaillez (ou avez travaillé) ;
  • Intitulé de votre poste, date de début et de fin de fonction ;
  • Langues (si nécessaire).


3/ Précisez le secteur d’activité des entreprises au sein desquelles vous évoluez (ou avez évolué). Cela peut vous paraître logique car vous êtes dans le milieu mais il ne l’est pas forcément pour l’assistante qui va trier les CV et qui a la consigne de ne retenir que les CV provenant d’un secteur précis. Si l'information n'est pas sur le CV, je vous laisse deviner ce qu'il advient de ce CV...

Par ailleurs, il est toujours utile de préciser la taille de l’entreprise (effectif) et si elle possède des filiales. Vous n’imaginez pas comme cela peut être un critère de sélection fréquent. Si l’information n’est pas précisée dans le CV, cela signifie que le recruteur va devoir faire lui-même la recherche sur Internet. Cela prend du temps et il commencera par contacter les CV qui le précisent déjà.


4/ La photo n’est pas obligatoire. Elle est en générale appréciée pour des postes qui nécessitent un contact visuel avec les clients. Cela dit, même dans ces cas là, nous ne sommes pas convaincus que la photo soit nécessaire. Nous avons souvent constaté qu’un visage animé d’expressions charmantes en entretien de visu n’est pas toujours photogénique sur le papier.

5/ Préférez une présentation claire, aérée et sobre. Evitez les couleurs, les cadres et autres symboles qui alourdissent et perdent le regard.

6/ Soyez honnêtes car toute incohérence entre ce qui est écrit dans votre CV et votre discours en entretien vous fera perdre BEAUCOUP de points…

De plus, ne cherchez pas à masquer un « trou » dans votre carrière. Si vous n’avez pas travaillé pendant plusieurs mois, cela doit apparaître dans votre CV. Il sera intéressant par la suite de réfléchir à la façon dont vous en parlerez à l’oral pour faire ressortir les éléments positifs (il y en a toujours) de cette situation. Tout s’explique et se comprend.

De toute façon, il est important de garder à l'esprit que mentir sur son CV peut justifier un licenciement pour faute grave.

Un directeur des ventes d'une société informatique a été licencié pour s'être inventé une expérience professionnelle. La Cour de cassation a donné raison à son ex-employeur. En effet, vos expériences et donc compétences qui en découlent sont des facteurs déterminants de l'embauche.

7/ Faut-il mettre un titre à votre CV ? C’est la question que l’on nous pose souvent.

A vrai dire la réponse est oui et non.

Oui si vous avez une idée précise des responsabilités que vous briguez.

Non si vous êtes ouverts à plusieurs type de poste.

En tout cas, il n’est en aucun cas obligatoire.

8/ Mentionnez des résultats. Il est en effet important de montrer à votre futur employeur ce que vous pouvez lui apporter et ce qu’il aurait à gagner en vous embauchant plutôt qu’un autre.

9/ Pensez en terme de mots clés. Aujourd’hui les recruteurs recherchent beaucoup de CV (notamment en CVthèques) grâce à des mots clés. Mettez-vous dans la peau du recruteur, quels mots clés va-t-il utiliser pour recherche un profil comme le vôtre ? => mettez-les dans votre CV afin que les logiciels de recherche des cvthèques vous retrouvent.

10/ Ne négligez pas vos hobbies. Certaines entreprises recherchent par exemple des personnes à l’esprit sportif. Cela n’apparaitra pas dans l’annonce mais sera un critère de sélection dans le tri des CV. Gérer une association ou être bénévole sont signes de certaines qualités recherchées dans certains postes… De toute façon, il est rassurant de savoir qu’un employé a d’autres centres d’intérêts que son travail et qu’il aura les moyens de se changer les idées quand cela lui sera nécessaire.

7 attitudes à éviter en entretien

Le 25 mai 2016, 16:36 dans Vie professionnelle 0

Nos gestes ont-ils autant d'importance que nos paroles ? Faut-il se fier à la première impression ?

Voici 7 attitudes à éviter lors d'un entretien d'embauche et comment les remplacer.

Dans le cas d'un entretien d'embauche, sachez que nous sommes jugés par des professionnels qui ne se limitent pas uniquement à ce que nous disons mais qui ont également l'habitude de décoder nos gestes.

D'après un sondage réalisé par le cabinet CareerBuilder, 5 minutes est le temps qu'il faut à 37% de recruteurs pour juger un candidat. Et en 15 minutes, 71% des recruteurs savent si le candidat correspond au profil recherché.


Alors pour mettre toutes les chances de votre coté voici quelques attitudes à éviter lors d'un entretien :

La poignée de main :
- molle et moite, elle donne l'image d'une personne peu fiable, pas sûr d'elle,
- et à contrario une poignée de main trop ferme renvoie à l'arrogance et à la fermeté.
Notre conseil : une poignée de main ferme, franche et sèche.

Le regard :
- fuyant montre une personne mal dans sa peau, pas franche et peu communicante ; le manque de contact visuel est le premier critère de défiance,
- fixe et insistant révèle une personne dominante, ceci mettra mal à l'aise le recruteur et lui donnera l'impression que vous cherchez à inverser les rôles.
Notre conseil : regardez dans les yeux sans insistante lorsqu'on vous parle.

La posture : elle peut être observée dès le moment où la porte est franchie, de l'arrivée à la sortie.
- avachie
- repliée sur soi-même
- agité (bougeotte, battement de pied, cliquer à répétition un stylo, toucher les cheveux)
Notre conseil : tenez-vous droit légèrement penché en avant lorsque vous êtes à l'écoute et légèrement penché vers l'arrière lorsque vous prenez un temps de réflexion.

Le sourire :
- absent
Notre conseil : ne manquez pas de sourire lorsque l'occasion se présente, pour dire bonjour, mais pas de sourire béât à tout va.

La voix :
- effacée, tremblante
- forte et trop rapide
Notre conseil : parlez calmement et prenez le temps de respirer.

La gestion de l'espace :
- étaler ses affaires sur toute la table = ici c'est chez moi
- garder son manteau sur soi et son sac sur les genoux = j'ai envie de partir
Notre conseil : enlevez votre manteau et déposez vos affaires devant vous sans occuper trop d'espace.

Les mains :
- cachées sous la table = j'ai peur / envie de partir
- serrées avec les doigts croisées = auto-contact besoin de réconfort et manque de confiance
- loin du corps (sur les chaises voisines) = trop de confiance en soi / comme à la maison
Notre conseil : mettez vos mains sur la table devant vous, éventuellement avec les doigts légèrement croisées pointées vers le haut ou les doigts en pyramide.


Conclusion :

Il est de toute façon recommandé d'être naturel. Ok, c'est facile à dire mais pas toujours facile à faire surtout en situation de stress. Cependant, ne cherchez pas à vous faire passer pour quelqu'un que vous n'êtes pas. Si en restant sincèrement vous-même, cela ne convient pas à votre interlocuteur, c'est probablement que le job et le cadre professionnel ne vous correspondent pas et qu'il sera difficile de s'y épanouir...

Finalement, l'objectif n'est pas de remporter à tout prix un job mais bien de trouver un emploi dans lequel s'épanouir, voire s'éclater, non ?

Avec de l'entrainement, de la conviction et pourquoi pas des exercices de respiration, vous réussirez à être détendu en entretien et donc avoir les bons gestes qui "matcheront" avec les personnes qui vous correspondent !

Partagez vos expériences dans les commentaires, Merci !

crédits photos Edar